La méthodologie

Vous êtes ici

La cohorte Lc65+ est une étude d’observation.

Elle a débuté en 2004 par la sélection d’un échantillon aléatoire de la population lausannoise non-institutionnalisée âgée de 65 à 70 ans. Une moitié des quelque 3'000 personnes (n = 1'564) contactées a accepté de participer. Structurellement, la cohorte reflète correctement la population lausannoise pour une variété de caractéristiques démographiques et socio-économiques.

Après le questionnaire initial rempli lors du recrutement, un rendez-vous a été organisé en 2005 à l’IUMSP pour un premier entretien et examen. Depuis lors, les participants complètent chaque année un questionnaire. Tous les trois ans, un rendez-vous est fixé pour une répétition des entretiens et examens. Afin de décrire toutes les étapes du vieillissement et de mieux comprendre la fragilisation qui parfois l'accompagne, le suivi est prévu sur une durée illimitée.

Les questionnaires annuels portent sur une variété d’aspects de la santé, mais aussi sur des caractéristiques psycho-sociales susceptibles d'influencer la santé et la qualité de vie. Les examens réalisés tous les trois ans comprennent des mesures anthropométriques, des tests de performances physiques (force de la main, vitesse de marche, etc.) et cognitives (mémoriser des mots, etc.).

Pour permettre de comparer la santé des personnes nées avant, pendant et après la seconde guerre mondiale, la cohorte Lc65+ a été enrichie d’un deuxième échantillon en 2009 (1'489 personnes nées entre 1939 et 1943). En 2014, des représentants de la génération du baby-boom parvenus à l'âge de 65 à 70 ans ont été à leur tour contactés pour rejoindre la cohorte Lc65+ (1'678 personnes nées entre 1944 et 1948).

Choix méthodologiques

Les principaux choix méthodologiques sous-tendant l'étude Lc65+ sont :

  • une observation de longue durée commençant dès 65ans, un âge auquel la fragilité est rare, afin d'étudier son installation puis son développement ;

  • une collecte de données prospective sur une grande variété de dimensions de santé, mais aussi de paramètres psycho-sociaux, afin de mettre en évidence la séquence temporelle liant la fragilité, ses facteurs de risque, ses modulateurs et ses conséquences ;

  • une approche de population, considérant la fragilité comme un paramètre central de la santé dans des populations vieillissantes, utile à des fins de surveillance mais également d'évaluation d'interventions préventives.

 


Accès avec login

 

Accès réservé aux chercheurs permettant d'obtenir des informations sur :

  • Dictionnaire des variables

  • Tous les questionnaires et relevés d’entretiens existants

  • Règles de nommage

Login

 

La cohorte Lc65+

L'étude Lausanne cohorte 65+ (Lc65+) est une plate-forme de recherche sur le vieillissement visant à mieux connaître la fragilité dès l’âge de 65 ans au niveau d’une population générale.

Les travaux d'analyse sont centrés sur les manifestations de la fragilité, ses facteurs de risque médicaux et psychosociaux, ainsi que sur ses effets sur la santé, l'autonomie fonctionnelle et le recours aux services de santé.

En savoir plus